Historique

1999

Jean Claude Bourrelier, entrepreneur et autodidacte, participe au premier appel d’offre éolien du programme Eole 2005. Dans le cadre d’une coopération avec le groupe Cegelec, il réalise son premier investissement dans le parc Eolien du Goulien composé de 8 éoliennes NegMicon de 750Kw. La production d’énergie décarbonée et la protection de l’environnement sont de nouveaux défis dans lesquels l’entrepreneur ambitionne de se projeter pour les générations futures.

2005

Nouvergies s’investit dans 4 domaines de production d’énergie : Le développement et l’exploitation de parcs éoliens, l’exploitation de centrales photovoltaïques, la fabrication de capteurs solaires thermiques et la production de granulés de bois.

2010

Nouvergies fait le choix de se consacrer aux projets éoliens, en France.

les chiffres clés de Nouvergies et de sa production

mW

Puissance éolienne installée

mW

Puissance éolienne en développement

mW

Puissance éolienne en instruction

heures

C’est le nombre d’heures de fonctionnement moyen de nos parcs en 2017

Gwh

Production d’électricité depuis la mise en service des parcs soit la consommation électrique annuelle de 120 000 foyers en France

tonnes

C’est la réduction de la quantité de CO2

L’ESPRIT D’ENTREPRENDRE & LA PRESERVATION DE L’ENVIRONNEMENT

Nouvergies participe au défi écologique de ce siècle en développant des projets et des solutions de production d’énergie renouvelable qui servent l’Homme et l’Environnement. Notre défi : Celui de la transition énergétique, de la transformation de nos territoires et de la protection de notre environnement.

Nos ambitions

Nouvergies fait figure de pionnier dans le secteur des énergies renouvelables depuis le début des années 2000. Fort de cette expérience, le groupe structure :

Un pôle de développement de projet au plus près des territoires

Nous intervenons sur l’ensemble du territoire national et gérons en permanence un portefeuille de projets en cours de 200MW.

Un pôle d’investissement dédié à l’acquisition de nouveaux projets

Désireux d’accélérer son développement, Nouvergies se porte acquéreurs de centrales de production d’électricité

Un pôle d’exploitation des centrales en production

Nouvergies s’est doté d’un réseau de gestionnaires techniques locaux qui assure un suivi quotidien du bon fonctionnement des installations dans le respect du cadre réglementaire

Le contexte

Les éoliennes participent à la politique globale de lutte contre le changement climatique dont les grandes lignes ont été (re)tracées par la directive 2009/28/CE du Parlement européen et du Conseil du 23 avril 2009 relative à la promotion de l’utilisation de l’énergie produite à partir de sources renouvelables. La « politique énergétique pour l’Europe », proposée par la commission européenne le 10 janvier 2007 et ratifiée par les pays membres de l’Union Européenne les 8 et 9 mars 2007, reposait sur trois objectifs majeurs à atteindre pour l’année 2020 :

– la réduction volontaire des émissions de CO2 de 20 % pour les pays de l’Union
– l’amélioration de l’efficacité énergétique de 20 %
– l’acceptation d’un objectif contraignant de 20 % d’énergie renouvelable dans la consommation globale

Dès lors que la production d’énergie primaire de source renouvelable s’établit en France à 7 % des besoins globaux d’énergie, l’adoption de l’objectif moyen européen de 20 % à l’horizon 2020 implique un triplement, tous secteurs confondus, de la production actuelle.

Conscient de cet important retard, le législateur a posé le principe suivant, à l’article 2 de la loi n°2009-967 du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement, dite Grenelle I :
La lutte contre le changement climatique est placée au premier rang des priorités. Dans cette perspective, est confirmé l’engagement pris par la France de diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050 en réduisant de 3% par an, en moyenne, les rejets de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, afin de ramener à cette échéance ses émissions annuelles de gaz à effet de serre à un niveau inférieur à 140 millions de tonnes équivalent de dioxyde de carbone…. La France se fixe comme objectif de devenir l’économie la plus efficiente en équivalent carbone de la Communauté européenne d’ici à 2020. A cette fin, elle prendra toute sa part à la réalisation de l’objectif de réduction d’au moins 20% des émissions de gaz à effet de serre de la Communauté européenne à cette échéance, cet objectif étant porté à 30% pour autant que d’autres pays industrialisés hors de la Communauté européenne s’engagent sur des objectifs comparables et que les pays en développement les plus avancés apportent une contribution adaptée. Elle soutiendra également la conclusion d’engagements internationaux contraignants de réduction des émissions. Elle concourra, de la même manière, à la réalisation de l’objectif d’amélioration de 20% de l’efficacité énergétique de la Communauté européenne et s’engage à porter la part des énergies renouvelables à au moins 23% de sa consommation d’énergie finale d’ici à 2020 [1]
[1] La loi n°2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte porte la part des énergies renouvelables à 40% de la production d’électricité en 2030.

Notre équipe

Julia
Bastide

Country Manager

07 63 78 19 31

Hervé
Petit

Chef de Projets

06 62 45 28 95

Blandine
Martin

Project Manager

07 63 45 61 99

Yasmina
Semlali

Assistante chargée de projets

06 67 13 75 59

Sophie
Baleriola

Ingenieur Vent/ Wind Assessment Engineer

07 62 13 64 40

Jacques
Germain

Cartographe

07 63 45 55 86

Quentin
Guinnebault

Cartographe

07 62 13 65 54

Clément
Mabire

Conseil en stratégie de développement

06 73 29 00 99

Audrey
Payrat

Assistante ENR

06 98 64 97 96

Christophe
Havret

Conseil en stratégie de développement

06 80 58 41 52